Lightning Network: Ennemi ou Allié du Bitcoin?

Lightning Network
Lightning Network
Share

Il est de plus en plus évident que le bitcoin présente de nombreuses limitations en tant que moyen de payement. Limitations quant à la taille des blocks (1MB maximum) et à la vitesse d’ajout des blocks à la blockchain (un toutes les 10 minutes), qui engendre une autre limitation celle des frais élevés attachés aux transactions et qui rendent le bitcoin très peu compétitif par rapport aux autres moyens de paiements. Cette donne pourrait changer avec l’apparition de du Lightning Network.

QU’EST-CE QUE LE LIGHTNING NETWORK ?

Le Lightning Network est un protocole dont l’objectif initial est de permettre au bitcoin d’étendre son réseau en accélérant la vitesse de réalisation des transactions. Ce protocole s’applique maintenant à l’ensemble des blockchains et permet de réaliser des millions de transactions par seconde de manière instantanée et avec des frais extrêmement faible.

La technologie utilisée par le Lighting Network est celle des canaux de paiements. Les canaux de micropaiments (« Micropayments Channels ») sont une technologie qui permet de regrouper plusieurs petites transactions dans une même transaction en vue de limiter les frais et ne pas avoir à attendre la confirmation pour chaque transaction.

Chaque partie doit donc d’abord créer ensemble un canal en émettant une transaction qu’ils doivent tous signer à l’aide de leur clef privée, qui ne sera pas diffusée sur le réseau et qui aura pour vocation de bloquer une certaine somme d’argent.

Le Lightning Network propose un canal bidirectionnel, c’est à dire que les deux parties peuvent effectuer des paiements à travers un même canal. Les deux parties peuvent donc bloquer une somme d’argent dans la transaction mulit-sig initiale et effectuer des transactions à travers ce canal.

Entrez votre email pour lire la suite 🙂

Et obtenir mon E-book gratuit "25 Questions pour bien choisir vos jetons: le Guide Complet".

Le Lightning Network organise également la mise en réseau de ces différents canaux de manière à permettre la réalisation de paiements par personnes interposées. Pour ce faire, le logiciel va réaliser une série d’étapes qui vont permettre à Alice de transférer des fonds à Carol par l’intermédiaire de Bob.

 

COMMENT LE LIGHTNING NETWORK FONCTIONNE REELLEMENT?

Imaginons que Carol souhaite transférer des bitcoins à Alice, mais n’a pas de canal direct avec celle-ci. Elle va donc passer par l’intermédiaire de Bob qui lui à un canal ouvert entre Carol et Alice.

Source: Bitcoinmagazine

Les étapes d’une transaction réalisée à travers le Lightning Network sont les suivantes :

  • Alice demande à Carol de créer une valeur (par exemple un mélange de chiffre et de lettre) et de lui en transférer le hachage ainsi que son adresse bitcoin.
  • Alice transmet le hachage à Bob et lui dit qu’elle lui transmettra un bitcoin si il lui montre la valeur qu’il a reçu de Carol prouvant qu’il a bien transmis un bitcoin à Carol.
  • Bob reçoit la valeur (qui vérifie le hachage) de la part de Carol et lui transmet un bitcoin en retour.
  • Bob transmet la valeur qu’il a reçue de Carol à Alice prouvant ainsi qu’il a transféré le bitcoin à Carol. Alice peut donc lui transmettre à son tour un bitcoin en toute sécurité.

Comme nous le voyons Alice utilise le canal que Bob a mis en place avec Carol pour transférer un bitcoin à cette dernière sans pour autant la connaître. Evidement ce scénario fonctionne avec plusieurs intermédiaires.

Mais comme vous vous le demandez peut être, que se passerait-il si Alice changeait d’avis et décidait de ne plus transférer le bitcoin une fois qu’elle a reçu la valeur de la part de Bob et que ce dernier a transmis le bitcoin à Carol (étape 4 ci-dessus) ?

Hash Time-Locked Contract

Pour ce faire, le lightning Network utilise un procédé appelé «Hash Time-Locked Contract» qui inclut à la fois un minuteur (« Time-Locked ») et un secret (« Hash »).

Proof of Work

Si nous reprenons l’exemple si dessus d’un transfert de bitcoin de Alice vers Carol (directement, sans inclure Bob pour faciliter l’explication), la mise en place d’un Hash Time-Locked Contract s’effectue selon les étapes suivantes :

 

 

  • Alice envoie les bitcoin qu’elle veut transférer à Carol, vers une adresse tierce qui nécessite la signature des deux parties pour être utilisée (adresse multisig).
  • Bob peut récupérer les fonds en les envoyant vers une adresse qu’il contrôle à tout moment en y ajoutant sa signature et la valeur qui lui aura été transmise par Alice.
  • Alice peut également envoyer les fonds vers une adresse qu’elle maîtrise mais seulement après une certaine période (« Time-Lock »).

Ce mécanisme est ensuite utilisé au niveau du réseau. Ainsi Alice et Bob ont aussi mis en place un Hash Time-Locked Contract. Dans notre exemple ci-dessous, Bob reçoit la valeur d’Alice avant de lui transférer le bitcoin. Les deux canaux sont liés donc si Alice ne veut pas lui transférer le bitcoin à son tour, Bob pourra insérer la valeur qu’il a reçue de Carol dans le Hash Time-Locked Contract en place avec Alice et ainsi être certain de le récupérer.

Le Lightning Network représente donc une avancée importante pour le développement du réseau bitcoin et peut être une solution pour les réseaux de communication entre machines qui se développent actuellement.

LA MISE EN ŒUVRE DU LIGHTNING NETWORK POURRAIT AVOIR L’EFFET OPPOSE A CELUI ESCOMPTE

Le Lightning Network semble avoir été choisi comme solution aux problèmes du bitcoin dans la mesure où il propose une architecture très prometteuse. Comme nous venons de le voir, il permet la création de canaux dans lesquels les utilisateurs peuvent réaliser autant de transactions qu’ils le souhaitent sans avoir à les ajouter à la blockchain à chaque fois mais en bénéficiant de la sécurité d’un réseau décentralisé. En d’autres termes, les opérations sont confirmées instantanément et les frais sont répartis entre toutes les opérations réalisées dans le canal lorsque celui-ci est fermé et la dernière transaction (qui est le résultat de la compensation de ce que les parties se doivent mutuellement) est ajoutée à la blockchain.

Lightning Network

Le seul problème réside dans le fait que les canaux sont seulement définis entre deux personnes. Afin d’atteindre une personne avec qui vous ne partagez pas de canal, vous devrez utiliser des nœuds intermédiaires ou “hubs” (Bob dans notre exemple). Cependant, ces nœuds pourrait être considérés par les organismes de réglementation comme des “transmetteurs monétaires” et à ce titre être soumis à des exigences telles que la capitalisation minimale, contrôles KYC (…) qui ne peuvent pas être rempli par n’importe quelle personne.

Le Règlements du FinCEN définit le terme “transmetteurs monétaires” comme une personne qui fournit des services de transfert de fonds, ou toute autre personne engagée dans le transfert de fonds. Le terme “services de transfert de fonds” signifie “l’acceptation de la monnaie, fonds, ou autres que la valeur de remplacement du service d’une personne et la transmission de service, fonds, ou autres que la valeur de remplacement du service à un autre endroit ou personne par tout moyen.””

Si c’était le cas, chaque nœud servant d’intermédiaire devrait être en mesure d’effectuer des vérifications sur l’origine des fonds, ce qui implique la mise en place de système important et ne pourrait donc être réalisée que par des institutions financière.

C’est ici que les banques et les grandes entreprises telles que les sociétés de cartes de crédit, pourraient entrer en jeu et commencer à gérer le réseau bitcoin, mais seul l’avenir nous confirmera ce scénario.

Si vous avaez aimeé cet article, n’hésitez pas à le Partager et à le Liker

Follow me on Social media
Share
Passionné depuis 2014 par les technologies liées à la blockchain, j'ai créé ce blog pour partager avec les plus grand nombre les dernières innovations, les start-ups et les Crypto-monnaies qui selon nous constituent une avancée significative pour cette industrie en pleine expansion.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here