Qu’est ce que la blockchain? Une explication simple!

Qu'est ce que la blockchain?
Blockchain
Share

Avec le bruit médiatique actuel, tout le monde a entendu parler du bitcoin. Mais plus rare sont ceux qui connaissent la blockchain. Dés lors qu’est ce que la blockchain?

Egalement connu sous le nom de «technologie de registre distribué», la blockchain est une innovation majeure. Elle permet au bitcoin et aux autres crypto-monnaies de fonctionner.

Pourquoi la blockchain?

Vous vous demandez peut-être pourquoi il y a un tel engouement autour bitcoin et de la blockchain?

Une première réponse pourrait-être que cette technologie apporte ce qu’il manquait à internet. C’est à dire la possibilité de transférer de la valeur directement entre les internautes sans intermédiaire. Plus précisément, la blockchain donne naissance à « l’internet de la valeur », par analogie à «l’internet des objets». Cette dernière fait référence à l’explosion du nombre des objets connectés et l’industrie qui en découle.

Le transfert de valeur sur internet

Le transfert de valeur sur internet tel qu’il existe actuellement, a 20 ans de retard par rapport au transfert de l’information.  La démocratisation de l’informatoin a été permise par le développement d’internet. Dans les années 90, internet était un réseau très compartimenté constitué de sous-réseaux qui ne correspondaient pas les uns avec les autres.

Par exemple, si vous étiez un utilisateur des e-mails AOL, vous pouviez envoyer des e-mails qu’aux utilisateurs d’AOL. Vous ne pouviez pas envoyer d’e-mail aux utilisateurs de Genie (l’ancêtre de Gmail). Jusqu’au jour où SMTP (Simple Mail Transfer Protocol) a été créé et a permis de relier tous ces réseaux.

Il en va de même actuellement pour les transferts de fonds sur internet. Toutes les institutions financières fonctionnent indépendamment les unes des autres avec des systèmes différents et généralement incompatibles. C’est la raison pour laquelle, le moindre transfert international prend plusieurs jours et implique un coût ridiculement élevé.

Internet a permis le transfert de l’information librement. Les technologies reposant sur la blockchain permettent le transfert de valeur tout aussi librement, immédiatement, sans frais, et sans considération de volume ni de distance.

Qu’est ce que la blockchain?

Une blockchain est une base de donné partagée entre tous les membres d’un réseau, qui s’accroit sans interruption et dont l’objectif est l’enregistrement chronologique, immuable et sécurisé des transactions réalisées entre les membres de ce réseau.

Découpons cette définition pour mieux la comprendre :

Base de Donnée

La vocation initiale d’une Blockchain est de stocker des données. La blockchain est donc une série de dossier. Les données sont stockées dans des blocks scellés et reliés les uns aux autres à l’aide d’un processus cryptographique. Autrement dit, chaque block est un dossier contenant des informations et tous ces dossier sont reliés les uns aux autres.

qu'est ce que la blockchain?
qu’est ce que la blockchain?

En croissance perpétuelle

Des nouveaux dossiers sont créés sans interruption et reliés aux autres à la même cadence.

Décentralisée

La base de donnée est mise à jours et enregistrée par tous les membres du réseau. Chaque membre du réseau dispose donc d’une copie de la blockchain enregistrée en local et la met à jour à chaque fois qu’un block est ajouté.

Chronologique

Les blocks sont ajoutés les uns à la suite des autres sans qu’il soit possible de changer leur ordre d’ajout. Ce point est essentiel, parce que les transactions doivent être ajoutés avec certitude pour ne pas que les bitcoins soient dépensés à plusieurs reprises.

Immuable

Pour pouvoir modifier un bloc, il faut modifier les blocks qui ont été ajoutés après lui. Or, pour ce faire il faudrait modifier chacune des blockchains enregistrées par chacun des membres.

Résistante à la censure

Le fait que chaque membre du réseau détienne une copie de la blockchain, rend la blockchain résistante à la censure. Autrement dit tant que tous les membres du réseau n’ont pas été exclus ou neutralisés, il est impossible de porter atteinte à l’intégrité de la blockchain. Le réseau bitcoin compte des centaines de milliers de membres sur la planète. Peut-être comprenez-vous un peu mieux le niveau d’inviolabilité atteint par la blockchain bitcoin.

 

 

Quel problème une blockchain permet vraiment de résoudre?

Internet a libéralisé l’information en facilitant sa circulation. Il est en effet extrêmement facile d’envoyer une photo ou une vidéo par e-mail. Mais en réalité, vous envoyez une copie de cette vidéo et conservez l’original dans vos dossiers ou dans votre boîte mail.

Le problème avec le transfert de valeur sur internet, c’est que vous devez vous assurer que l’original est bien envoyé et qu’aucune copie n’est réalisée. Ainsi il n’est pas possible de transférer des euros sur internet comme vous transmettez des photos.

La « double dépense »

La blockchain résout le problème de la « double dépense », c’est à dire qu’elle permet d’assurer que les 20 euros ont bien été transférés qu’une seule fois. Jusqu’à aujourd’hui nous étions obligé de passer par des intermédiaires des confiances, comme des banques pour assurer que seul l’original était transféré sans être conservé par le transmetteur.

Eliminer les intermédiaires

Cette technologie a donc pour vocation d’éliminer les intermédiaires en permettant aux utilisateurs d’échanger directement les uns avec les autres. Le bitcoin permet d’échanger de la valeur monétaire, mais les technologies reposant sur un registre décentralisé (autre façon de dénommer une blockchain) peuvent s’appliquer à tous les domaines de notre société. Il est en effet possible d’enregistrer sur une blockchain tout type de bien dématérialisé (musique, photos, vidéo, brevets, papiers d’identité…), mais aussi des titres représentant des biens matériels (titre de propriété, actions/obligations…), la liste est infinie.

Cette technologie est un formidable outil pour connecter directement les utilisateurs d’internet qui ne se connaissent pas et leur permettre d’échanger des biens de valeur sans considération de distance ou de volume. Il est aussi facile et rapide d’envoyer un bitcoin à votre voisin que 10,000 à un inconnu à l’autre bout de la planète.

Peut-être commencez-vous à comprendre les raisons de l’engouement que génère cette nouvelle technologie et son potentiel révolutionnaire dans notre société de service constituée presqu’exclusivement d’intermédiaires.

 

Les éléments constitutifs d’un réseau reposant sur une blockchain.

De manière simplifiée, chacun de ces réseaux repose sur un protocole, une communauté (de programmeurs, de mineurs et d’utilisateurs) et des jetons.

La blockchain pour les nuls
Les éléments constitutifs d’une blockchain

La meilleure façon de comprendre l’organisation d’un réseau reposant sur une blockchain est de le comparer à une économie nationale. Une économie nationale se compose en effet:

  • d’une monnaie (les jetons)
  • qui est utilisée par des citoyens (la communauté)
  • selon les règles déterminées par la loi (le protocole)

Chaque projet reposant sur une blockchain est un écosystème autonome qui appartient à la fois à personne et en même temps à tous les membres du réseau qui ont téléchargé le protocole sur leur ordinateur en vue d’avoir accès au réseau.

Il existe maintenant de nombreux types de structures, mais pour rester simple nous continuons à prendre le bitcoin comme exemple.

Pour accéder au réseau bitcoin et échanger des bitcoins avec les autres membres, vous devez commencer par télécharger un portefeuille de bitcoin. Celui-ci qui aura pour fonction de stocker vos bitcoin et créer des transactions. Mais ce qu’on ne vous dit généralement pas, c’est qu’en téléchargeant votre portefeuille, vous téléchargez également une copie du protocole Bitcoin. C’est celui-ci qui vous permet d’accéder au réseau.

Le protocole

Le protocole est un programme informatique créé par les membres développeurs. Ce programme regroupe toutes les règles de fonctionnement du réseau:

  • constitution des transactions,
  • leur ajout à la blockchain,
  • interaction entre les membres,
  • création et circulation des jetons
La blockchain pour les nuls
Le protocole

Les jetons

Les jetons sont générés par les membres mineurs selon les règles établies dans le protocole. La blockchain est une base de donnée qui doit en effet être mise à jour par les membres du réseau lui-même et non plus par un tiers de confiance comme c’était le cas jusqu’à aujourd’hui.  C’est le rôle des mineurs. Mais il est aussi possible de participer au réseau, c’est-à-dire d’échanger des bitcoins, sans pour autant contribuer au minage (c’est-à-dire à la création) des bitcoins.

La blockchain pour les nuls
Les membres mineurs

Toute la difficulté dans un réseau décentralisé est de parvenir à s’assurer que les membres (mineurs) du réseau s’accordent pour ajouter les transactions à la blockchain. Or cet ajout doit s’effectuer selon un ordre sur lequel il soit impossible de revenir. Ce point est essentiel parce que sinon il y a un risque de voir les bitcoins (et jetons en général) dépensé plusieurs fois.

C’est la raison pour laquelle un réseau reposant sur une blockchain définit très précisément (dans le protocole) les règles d’ajout des transactions dans des blocks, puis les blocs à la blockchain. Ce mécanisme est mieux connu sous le nom de « mécanisme de consensus ». Ce sont les mineurs qui participent à ce mécanisme et suivent les règles visant à déterminer lequel de ces mineurs aura le droit d’ajouter le bloc incluant les transactions à la blockchain.

Dans le cas de la blockchain bitcoin, ce processus se répète toutes les 10 minutes, puisqu’un bloc est ajouté à la blockchain toutes les 10 minutes. Comme nous le verrons plus bas, chaque bloc ajouté génère une récompense en bitcoin (12,5 actuellement) pour le mineur qui a ajouté le bloc. C’est ainsi que sont créés les bitcoins.

Les utilisateurs du réseau

Une fois générés (en fait créés de toute pièce par le protocole) et récoltés par le mineur qui a ajouté le bloc à la blockchain, les jetons sont mis en circulation par les mineurs et utilisés par tous les membres du réseau pour échanger de la valeur au sein du réseau et vers l’extérieur à travers des échanges de cryptomonnaie.

Chacun de ces membres télécharge la blockchain et le protocole sur leur ordinateur. Chacun utilise un portefeuille pour stocker ses jetons et créer des transactions.

La blockchain pour les nuls
Blockchain network

L’objectif du réseau

Chacun de ces écosystèmes a pour objectif de résoudre un problème bien particulier. L’objectif du bitcoin est de transférer de la valeur sur internet, mais il y a aussi Ripple dont l’objectif est de connecter les banques en vue de faciliter les transferts entre institutions, Ethereum qui est une plateforme offrant un environnement pour développer des applications décentralisées (« Dapps »). Il y a autant de problème à résoudre qu’il existe de cryptomonnaie.

 

Internet 3.0

Les technologies liées à la blockchain ouvrent donc la voie à l’Internet 3.0 qui est un internet constitué d’écosystèmes décentralisés (que nous venons de décrire) évoluant de manière indépendante et sans contrôle centralisé. Dans un premier temps ces écosystèmes évolueront parallèlement aux plateformes centralisées actuelles.

Pour illustrer la façon dont internet va fonctionner dans les années à venir, prenons l’exemple d’OpenBazaar qui est l’équivalent décentralisé d’Amazon.

OpenBazaar

OpenBazaar est un site de e-commerce décentralisé et open source. La différence entre OpenBazaar et les plateformes de e-commerce traditionnelles que nous utilisons actuellement (Amazon, E-Bay, Leboncoin…), c’est qu’Openbazaar ne se positionne pas entre un acheteur et un vendeur en prenant une commission sur chaque transaction.

Au lieu de visiter un site internet, vous devez télécharger et installer un logiciel (le protocole Openbazaar) qui vous donne accès à un réseau de pairs qui ont le même objectif que vous, acheter ou vendre. Les échanges et les paiements sont effectués directement entre les membres du réseau sans l’intermédiation d’une compagnie de carte de crédit/PayPal pour le paiement. De plus, comme pour la plupart des applications décentralisées, vous n’avez pas à divulguer vos renseignements personnels.

Qu'est ce que la blockchain
openbazaar

En téléchargeant le logiciel OpenBazaar vous serez capable de créer uneannonce décrivant ce que vous souhaitez vendre et proposer un prix, comme vous le feriez sur n’importe quel site de e-commerce traditionnel. Cette annonce est ensuite envoyée sur le réseau afin que chaque membre puisse y accéder par une simple recherche de mot-clé. Si deux membres s’accordent sur un prix, le logiciel va créer un contrat Ricardien (une sorte de « Smart Contract ») comprenant la signature des deux parties et l’envoyer à un tiers, membre du réseau « le médiateur », qui aura pour mission de vérifier le contrat et créer un compte bitcoin multisig pour assurer le paiement.

Des moteurs de recherche décentralisés

Actuellement les moteurs de recherches nous envoient sur des sites centralisant la mise en relation et les paiements des internautes, prenant aux passages leurs données et des commissions. Demain les moteurs de recherches dédiées aux applications décentralisées seront directement téléchargés sur votre ordinateur et vous donneront accès à une liste d’applications que vous pourrez également télécharger et qui vous permettront d’accéder à un réseau décentralisé ayant pour objectif de résoudre le problème qui vous intéresse.

Blockstack est un de ces moteurs de recherche et son fonctionnement illustre bien les différences avec les modèles actuels. Comme nous venons de l’évoquer, vous devez télécharger Blockstack sur votre ordinateur pour ensuite pouvoir télécharger les applications disponibles sur le réseau. Si une de ces applications vous intéresse, il vous suffit de la télécharger pour bénéficier du service qu’elle propose.

La maitrise des données personnelles

Un point essentiel est qu’en utilisant ce moteur de recherche, les utilisateurs restent maîtres de leurs données personnelles. Au lieu d’être stockées sur les serveurs d’applications centralisées (Facebook, Amazon, Twitter, Instagram…) et donc à la merci des propriétaires de ces plateformes, les données sont en effet conservées par les utilisateurs sur leur ordinateurs. Les applications décentralisées sont actionnées en local par l’ordinateur des utilisateurs et n’accède qu’aux données dont elles ont réellement besoin et auxquelles elles ont droit d’accéder.

Les possibles limites

Le fait que les applications soient mise en œuvre par les processeurs des ordinateurs membres du réseau, a souvent été décrit comme une limites quant au fonctionnement de ces applications. Par exemple, si les ordinateurs des utilisateurs ne sont pas équipés de processeurs suffisamment puissant. Pour l’heure, le problème ne s’est pas encore posé en raison de la légèreté des applications décentralisée disponibles.

Cette organisation facilitera considérablement le développement des applications décentralisées. En effet les développeurs n’auront plus à se soucier du déploiement de leurs applications ni de la sécurisation des données personnelles de leurs utilisateurs. Une fois déployées, les développeurs ne contrôleront plus leurs applications décentralisées. Celle-ci sera intégralement gérée par la communauté des utilisateurs et des mineurs. La prise de valeur des jetons émis pour le fonctionnement de ces applications étant la principale façon pour les développeurs d’être rémunérés pour leur travail de programmation. Or les jetons ne prendront de la valeur que si le protocole élaboré par les développeurs résout efficacement le problème qu’il a pour objectif de résoudre.

Les technologies liées à la blockchain apportent donc beaucoup plus, qu’une simple base de données sécurisée.  Elles vont très probablement faire émerger une nouvelle façon de concevoir internet et donc révolutionner l’interaction entre les internautes ainsi que les « business models » que nous utilisons actuellement.

VOIR AUSSI

Blockchain privée vs blockchain publique

Follow me on Social media
Share
Passionné depuis 2014 par les technologies liées à la blockchain, j'ai créé ce blog pour partager avec les plus grand nombre les dernières innovations, les start-ups et les Crypto-monnaies qui selon nous constituent une avancée significative pour cette industrie en pleine expansion.