11 Etapes pour Analyser une ICO: le Guide des Investisseurs (2/3)

ICO
ICO
Share

Dans le précédent article, nous avons introduit les ICO et leurs mécanismes de base. Nous allons maintenant décrire comment les investisseurs devraient analyser les ICOs afin d’éviter les escroqueries.
Un nombre croissant d’ICO est proposé au public tous les jours de sorte qu’il devient difficile d’évaluer le potentiel et le sérieux de chaque projet.
ICO rating est un bon point de départ pour se faire une idée de la qualité d’un projet et de son équipe. Plus le score lié au risque est élevée, moins il y a d’information disponible pour évaluer le projet.
Une autre façon d’approfondir votre compréhension du projet est d’aller sur le site bitcointalk.org. Ce site est l’un des principaux forums de discussion sur les crypto-monnaies. Si vous visitez la partie consacrée aux annonces, vous serez en mesure de trouver votre projet ainsi que les commentaires des utilisateurs qui sont généralement une mine d’or pour mieux comprendre et évaluer le projet.
Certaines initiatives ont également commencé à apparaître afin de guider les investisseurs (et les entrepreneurs) dans leur recherche. “ICOcharter” est l’une d’entre elles et vous aidera à vous poser les bonnes questions. Nous allons d’ailleurs l’utiliser pour structurer notre guide en tentant de compléter chacun des points soulevés.

ICO Charter

 

1-L’INFORMATION FOURNIE PAR LE PROJET D’ICO/ITO

Comme pour tout investissement la première étape de l’évaluation d’un projet réside dans la collecte de l’information relative au projet. ICOCharter décrit l’ensemble des informations nécessaire pour évaluer le sérieux d’une ICO, nous allons tenter de la détailler.

• Une présentation exhaustive des ICO/ITO
Chaque projet d’ICO sérieux doit avoir un site web sur lequel vous pourrez trouver des renseignements nécessaire, mais vous devrez également faire vos propres recherches afin de compléter et vérifier ces informations. Le site web de l’ICO doit vous fournir beaucoup d’informations sur le projet, le business model ainsi que l’équipe. L’absence de site internet ou un site incomplet constitue un premier signal négatif et trahit généralement l’amateurisme ou la non préparation de l’équipe. Notez qu’une simple page décrivant le projet ne suffit pas à constituer un site internet solide et susceptible de convaincre d’autres investisseurs.

• Livre blanc complet
Le point de départ de votre analyse doit être la lecture du “Livre blanc”. Vous pouvez normalement télécharger ce document sur le site web de l’ICO. Sinon, il suffit généralement de taper le nom de votre projet suivi de “Livre blanc” dans votre moteur de recherche pour tomber sur une version PDF du document.
Le livre blanc est le document explicatif du projet, ses activités et ses objectifs. Il est donc essentiel de le lire correctement afin d’évaluer le projet. Pourtant, ces livres blancs ne sont pas toujours faciles à comprendre, parce qu’ils se réfèrent à des notions relatives à la cryptographie, crypto-économie, l’informatique de réseau (pour le consensus) ou à des concepts mathématiques complexes.
Vous n’avez cependant pas besoin d’être un spécialiste dans chacun de ces domaines pour comprendre et évaluer une ICO. Mais vous aurez toujours besoin d’avoir une compréhension minimum de la manière dont un réseau organisé autour d’une blockchain fonctionne.
Tous les projets ont un livre blanc. L’absence de ce document ou son imprécision sont des indicateurs du manque de sérieux ou de la préparation des équipes portant le projet.

• Informations détaillées sur l’équipe, le marché, les produits et les entités juridiques sur lesquelles sont construites le projet d’ICO/ITO
Ces informations sont reprises dans les points ci-dessous.

• Règlements, statuts et structure de l’actionnariat
Ce sont tous les actes constitutifs de l’entité juridique créée pour supporter juridiquement l’ICO. Comme indiqué au point 11 ci-dessous, cette entité doit être enregistré dans un “pays conforme” pour s’assurer que vous serez en mesure de procéder à des poursuites judiciaires si l’ICO devait mal tourner.

• Fournir des renseignements concernant le montant que l’ICO doit lever
Les fondateurs du projet doivent préciser le montant des fonds/cryptocurrencies qu’ils ont l’intention de lever au cours de l’OIC.
Il est également important de connaître le nombre total de jetons qui seront émises en échange de ces fonds. Vous devez être en mesure de déterminer si les jetons mis à disposition du public sont limitées ou non. En l’absence de limitation, votre investissement peut rapidement être noyé dans l’augmentation du nombre des jetons disponibles. Sauf pour des raisons particulières inhérentes au projet, il est donc essentiel que le nombre de jetons total soit déterminé par le Protocole avant l’ICO.

• Plan de développement du projet d’ICO/ITO
L’orientation du projet ainsi que les étapes de son développement devrait figurer dans le livre blanc ou être décrit sur le site internet du projet. Si le projet n’a pas encore émis de prototype que vous pouvez essayer (“beta preview”), il est essentiel de comprendre où les dirigeants du projet veulent aller, à quelles dates avec les fonds recueillis au cours de l’ICO.

Start up team

• Bios et CV des intervenants clés et le personnel du projet
Vous devez analyser l’expérience des membres de l’équipe en charge du projet. Il est généralement considéré que la composition de l’équipe est responsable de 50 % de la réussite du projet. Il n’est pas rare de voir des sociétés de capital-risque investir dans des mauvais projets portés par une équipe solide et expérimentée.

Les dirigeants : Ont-ils déjà participé à des projets relatifs à la blockchain avant? Le fait qu’ils ont échoué dans un précédent projet ne doit pas être considéré comme un point négatif. Le site web d’un projet sérieux doit avoir une page consacrée à l’équipe et fournir un résumé de leur expérience. L’absence de ces informations doit être perçue comme un signal négatif. Il est également important de déterminer si le projet bénéficie du soutien de consultants externes ayant une compétence reconnue dans l’industrie.

Les développeurs: Même si vous n’avez aucune connaissance en programmation, il est possible d’évaluer la participation des développeurs dans le projet. Pour cela vous pouvez aller sur la page Github du projet qui vous intéresse en tapant “Github” et le nom du projet dans Google. Par exemple c’est la page pour Steemit : https ://github.com/steemit/steem/graphs/contributors
Ensuite, il vous suffit de cliquer sur l’onglet “Code” pour voir le nombre de “engage” et leur histoire, ainsi que le nombre des « contributeurs” qui ont participé à l’élaboration du Code. Les “Commits” correspondent au nombre de changements/ajouts qui ont été effectuées sur le code source du projet.
Vous pouvez également consulter le nombre d’étoiles attribué au projet pour juger de sa popularité auprès de la communauté.
Le site CoinGecko est un excellent moyen pour évaluer l’implication des développeurs dans le projet. Ils analysent plusieurs sites web où les développeurs peuvent déposer leur amélioration du protocole (le code source).
Cette information est importante parce qu’elle vous permet d’avoir une vue claire de l’équipe de développeurs ainsi que l’historique de leurs activités.

• Vérification indépendante des principaux acteurs/Staff ainsi que l’indépendance et l’impartialité des conseillers extérieurs
Vous devez vérifier que tous les renseignements fournis par les fondateurs du projet ont été vérifiés et certifiés par une tierce partie indépendante. Le nom et les détails de cette partie devrait être mentionné sur le site et, idéalement, vous devriez être en mesure d’accéder à son rapport.

2-EXAMEN JURIDIQUE INDÉPENDANT DE L’ICO ET DE SES ÉMETTEURS

Tout projet sérieux devra nommer un cabinet d’avocats pour s’assurer que l’ICO/ITO ne viole aucun règlement financier. Les avocats seront impliqués dans la création de la structure juridique émettant les jetons et recevant les fonds. Ils devront également déterminer si les jetons peuvent être qualifiés de titre de valeurs mobilières auquel cas ils seraient assujettis aux réglementations relatives aux titres financiers.

3- CARACTÉRISTIQUES DU LIVRE BLANC

• Entité juridique qui sous-tend l’émission de jetons

Ce point a déjà été évoqué plus haut sous “Règlements, statuts constitutifs et structure de l’actionnariat”.

• Brève description du projet ICO/ITO.
Si le Livre blanc est correctement rédigé, n’importe qui devrait être capable de comprendre les bases du projet ainsi que ses objectifs. Comme nous l’avons déjà mentionné, vous aurez besoin d’une certaine compréhension des mécanismes qui sous-tendent le fonctionnement d’un réseau décentralisé reposant sur un blockchain pour déterminer de quelle manière le projet permet d’améliorer la technologie. Comme pour tout investissement, vous ne devriez pas mettre votre argent dans un projet que vous ne comprenez pas.

• Le projet ICO/ITO Business Plan.
Une des choses les plus importantes que vous devez comprendre avant d’investir est la façon dont les jetons vont interagir avec le protocole qui les ont créé. Les business-model développés par les projets reposant sur une blockchain sont en effet très différents des business model tel que nous les connaissons actuellement.
Pour simplifier, chacun de ces projets est un écosystème organisée autour d’un protocole qui est téléchargé par tous les membres du réseau. Le protocole est un programme qui organise le fonctionnement du réseau, c.-à-d. qu’il définit par exemple la façon dont les blocs sont ajoutés à la blockchain, combien de mineurs sont récompensés pour leur travail, combien de jetons doivent être émis et la façon dont ces jetons sont utilisées par la communauté….

Le protocole a pour objet de résoudre un problème donné (par exemple le réseau Bitcoin propose de résoudre le problème du transfert de valeur sur Internet) par l’intermédiaire de sa communauté d’utilisateurs et de développeurs. En participant à une ICO et en acquérant des jetons, vous devenez membre de la communauté, que vous reniez une part active dans son développement (en utilisant le service proposé par le réseau ou en en faisant sa promotion) ou non (en conservant vos jetons en cold storage par exemple).

cryptocurrencies

Toutes les personnes impliquées dans la mise en œuvre du protocole (développeurs, mineurs ou utilisateurs) sont normalement récompensés par des jetons émis par le protocole. Leur pari est normalement de considérer que si ils participent au développement du réseau le nombre des utilisateurs va, se développer et prendre part à son tour à la résolution du problème. Par exemple, plus le réseau bictoin est large, plus le service qu’il propose (transfert de valeur sur internet) est efficace. Or la valeur du jeton (quand ils sont échangés sur des échanges de crypto) augmentera à mesure que le protocole et la communauté réussissent à résoudre le problème qu’ils ont l’intention de résoudre.

Le business-model d’un projet décentralisé dépend donc du problème que le protocole a l’intention de résoudre, du rôle de la communauté dans l’élaboration du protocole et sur la façon dont cette communauté est récompensé pour son implication.
Les jetons peuvent être vu comme la monnaie de l’écosystème et peuvent également être échangés contre des devises nationales ou autres cryptocurrencies sur les échanges. En tout cas, les jetons doivent jouer un rôle important dans le développement du projet et ne pas seulement être créés pour l’ICO. En effet, plus un utilisateur est récompensé pour développer le réseau plus il le fera. Si les jetons n’ont aucun rôle de récompense des membres de la communauté ou d’accès à un service alors vous devez vous demander quelle est la raison d’être des jetons.

Vous avez besoin de comprendre pourquoi les jetons que vous êtes sur le point d’acquérir sont nécessaires au fonctionnement du protocole et de la communauté. Vous devez vous demander si les jetons sont indispensables pour résoudre le problème que le protocole et la communauté ont l’intention de résoudre. Par exemple, est ce que les jetons bitcoin sont indispensables pour transférer de la valeur sur internet à travers le réseau bitcoin ? Réponse, oui. Si ce point n’est pas clair pour vous, alors cherchez encore!

• Quantité de jetons demandée.
Dans cette section, il est précisé combien de jetons seront émis au total, lorsqu’ils seront délivrés et comment ces jetons seront conservés par les fondateurs du projet.
Il est très important que le protocole détermine un nombre total de jetons qui seront émis et si les fondateurs du projet auront la possibilité d’émettre plus de jetons à l’avenir ce qui aurait pour conséquence de diluer la valeur de ceux que vous avez acquis au cours de l’ICO.
Les jetons peuvent être pré-minés ou exploitées pendant la durée du projet. Les jetons sont “pré-minés,” lorsqu’ils sont tous émis au début du projet. Ce type d’émission est généralement considéré comme négatif par les communautés de passionnés qui voient cela comme une occasion pour les développeurs de conserver une part importante de jetons.
Il est préférable que le protocole soit programmé pour émettre des jetons au cours de l’élaboration du réseau. C’est le cas du Protocole Bitcoin qui émet des nouveau bitcoins chaque fois qu’un bloc est ajouté à la blockchain afin de récompenser le travail des mineurs. Pour autant, le nombre total de bitcoins qui sera émis n’est pas illimité et est déterminé par le Protocole lui-même. C’est la raison pour laquelle nous parlons du bitcoin comme d’une monnaie qui n’est pas inflationniste bien que des bitcoins soient émis toutes les 10 minutes.

• Combien de jetons sont conservés par les fondateurs ?
C’est notamment le cas pour les développeurs de Ripple qui avait conservé un nombre important de jeton dès le début du projet, mais qui ont été forcés de mettre en gage une partie significative de leurs jetons pour 10 ans en vue de faire cesser les critiques des autres investisseurs. Les craintes de ces derniers étaient en effet de voir les jetons détenu par les fondateurs du projet être mis en vente subitement, faisant ainsi chuter le prix des jetons déjà en circulation.

• Utilisation du produit de l’ICO
Ce point est détaillé ci-dessous, mais il est important que le Livre blanc décrive précisément comment les fonds levés lors de l’ICO vont être utilisés. Il est en effet important après avoir lu le livre blanc d’avoir une idée exacte des projets d’investissement et de développement du projet par les fondateurs.

• La présentation technique du projet
Cette section détaille les aspects techniques du projet et décrit comment le protocole améliore la technologie existante. Si le projet propose un nouveau type de blockchain par exemple (comme l’a notamment fait IOTA), le livre blanc devra expliquer la différence avec les types existants de blockchain, comment cette dernière va stocker les transactions, qui seront les mineurs, comment ils seront rémunérés…
Il en va de même si le projet vise à améliorer la méthode de consensus (comme Steemit, Bitshares, Eos l’ont fait avec le mécanisme de la preuve de l’enjeu délégué par exemple).
Il sera également important de comprendre si le projet mettra en œuvre sa propre blockchain et émets ses propre jetons (jetons natifs), ou se construit au-dessus d’un autre protocole (Ethereum par exemple) et émet des jetons non natifs. Comme nous l’avons décrit dans cet article, ces deux types de jetons ont des fonctions différentes et leur évaluation doit également évoluer différemment dans le temps.

• Structure des jetons, la mécanique, l’émission (primaire) et post ICO/ITO (secondaire) fonctionnalités pour le projet spécifique ICO/ITO
Comme nous venons de le mentionner, il est essentiel de comprendre la structure des jetons, c’est-à-dire si ils sont natifs ou non, et quel est leur rôle dans le fonctionnement du projet.

• Communication sur les risques et l’avertissement relatif aux règles légales et tribunal compétent dans l’EEE (Espace économique européen)

4-LE CODE DES SMART CONTRACTS DU PROJET AINSI QUE LES SPECIFICATIONS TECHNIQUES

Le code doit être “open source” c’est-à-dire ouvert à tous. C’est la base de l’élaboration de ces protocoles décentralisés. Si le code n’est pas ouverte à tous, sans raisons évidentes ou inhérente au projet lui-même, alors ce point est selon nous un problème qui va faire peur à la communauté et affecter le développement de l’écosystème. En effet, sauf si le projet repose sur une blockchain privée ou de Consortium, le développement et la mise à jour du protocole repose généralement sur le bon vouloir de la communauté des développeurs qui ajoutent leur proposition de manière bénévole dans un premier temps. Ils sont souvent rémunérés en jetons, mais il s’agit pour eux d’un pari puisque les jetons n’ont pas encore pris de valeur au moment de leur travail.

Smart contracts

Si le code n’est pas accessible à tous, le protocole ne pourra pas se développer aussi rapidement et il est probable que le développement de la communauté des utilisateurs soit également freinée par ce manque de transparence des développeurs initiaux.

5- LA LUTTE CONTRE LE BLANCHIMENT ET PROCEDURES DE KYC

Ce sont des processus standard de vérifications qui doivent être menées afin d’identifier l’origine des fonds investis et de s’assurer qu’ils ne sont pas illégaux. Toutes les banques et institutions financières sont soumises à ces contrôles et devraient également être réalisés dans le cadre des ICO/ITO même si la loi n’en fait pas encore explicitement la demande. Ces contrôles visent généralement à déterminer l’identité des participants à l’ICO (Passeport, Carte d’identité) et à leur demander de remplir sur l’honneur un formulaire relatif à l’origine des fonds. Si les montants investis sont considérés comme important des recherches plus approfondies pourront être menées par l’intermédiaire de société spécialisées.

6- COLLECTE DES JETONS ET CRYPTOCURRENCY 

Tous les points suivants sont clairs et devraient être précisées dans le guide disponible sur le site web de l’ICO:
• La communication de différents types de ‘Portefeuilles’, ainsi que la traçabilité en temps réel des fonds recueillis pour l’ICO/ITO
• Divulgation des honoraires versés aux conseillers externes en jetons
• Transparence concernant les mécanismes de pré-vente et les rabais proposés.
• La traçabilité de toutes les opérations réalisées avec les jetons de l’ICO. Idéalement il faudrait avoir accès à un site comme « blockchain.info ».
• La divulgation de tous les frais utilisé pour et pendant le processus de l’ICO/ITO

7-UTILISATION DES PRODUITS DE L’ICO/ITO

• Processus de restitution des fonds si le montant cible de l’ICO n’est pas atteint
Ce processus doit être clairement expliqué dans le guide disponible sur le site web de l’ICO. Sinon, vous devriez communiquer avec les fondateurs du projet pour obtenir plus de précisions. En pratique vous devriez au moins connaître les délais de retour de vos Ether ou Bitcoin sur le portefeuille que vous avez initialement utilisé.

• La création portefeuille visant la mise en gage des fonds jusqu’à la fin de l’ICO
Il est important de vérifier si un portefeuille séparé est organisé pour recueillir les jetons envoyer par les investisseurs et si il est géré par un tier indépendant. Cette garantie est importante si l’ICO s’avère être une escroquerie puisque le récepteur des jetons n’a aucune obligation (même pas légale) pour retourner les jetons.

• Les règles et les conditions de libération de fonds destinée à l’ICO
Ce point est déjà évoqué plus haut.

8-ICO/ITO SÉCURITÉ

• Présence continue d’un superviseur au cours de l’ICO/ITO pour surveiller l’ICO, le piratage et corriger les bugs.
• recommandé certification ISO 27001

9-ACCEPTATION D’UNE VÉRIFICATION PAR UN TIERS POUR MESURER LE RISQUE DU PROJET

Cette information peut-être difficile à obtenir et vous devrez souvent vous adresser directement à l’équipe du projet pour déterminer si un auditeur externe a été nommé pour vérifier la robustesse du code face aux attaques. Ce point est extrêmement important dans la mesure ou les projets établis sur des smart contracts (la grande majorité) quelque soit la plateforme utilisée (Ethereum, Hyperledger…), reposent sur une technologie naissante et donc faillible. Le fait que ces smart contracts soient utilisés pour véhiculer de la valeur (les jetons) rend l’exercice particulièrement intéressant pour les hackers. L’exemple le plus célèbre est malheureusement celui de la DAO, durant lequel les attaquants avaient trouvé une faille dans le code « Solidity » et dérobés l’équivalent de 45 millions d’euros et contraint Ethereum à effectuer un hard fork de sa blockchain et ainsi donner naissance à Ethereum Classic.

10-LE PROCESSUS POST ICO

Comme déjà mentionné, le site internet de l’ICO doit fournir un guide détaillant toutes les étapes de l’ICO et surtout l’après ICO, c.-à-d. quand et comment vos jetons vous seront livrées :
• Divulguer les places de marché sur lesquelles les jetons nouvellement émises seront échangés: il est important d’obtenir cette information dès que possible si vous voulez vendre vos jetons dès que vous les avez reçus. Cette information est également importante si vous souhaitez contribuer à l’ICO sur le marché secondaire, c’est à dire en achetant les jetons sur un échange. Notez qu’acheter les jetons sur un échange, c’est-à-dire sur le marché secondaire, est généralement beaucoup moins intéressant en raison du prix plus élevé des jetons et des frais perçus par l’échange.
• La fréquence et les moyens utilisés par les membres du projet pour communiquer les évolutions de l’ICO et ensuite du projet à la communauté des utilisateurs.

11-L’ENGAGEMENT SUR LE DROIT DES ÉTATS INSCRITS

Pour être conforme à la Charte, l’ICOs ne doit pas être :
• effectuée par un émetteur constitué en vertu des lois d’un État répertorié comme “non conforme” dans la dernière version de la “note globale à la suite d’examens par les pairs en fonction de la norme de l’EOIR ” liste publiée par le Forum mondial sur la transparence et l’échange de renseignements à des fins fiscales de l’OCDE, accessible à l’adresse suivante : (http://www.oecd.org/tax/transparency/exchange-of-information-on-request/ratings/ » un État non conforme “) ; ou
• régies par la législation d’un État non conforme.
• Si l’ICO est réalisée par un émetteur constitué en vertu des lois d’un État inscrit comme partiellement coopératif” ou “coopératif” dans la liste de l’OCDE, l’émetteur doit s’engager expressément, dans le livre blanc, à répondre en toute transparence à la demande de renseignements fiscaux présentée par une autorité fiscale, réglementaire et administrative étrangère.

Merci d’avoir lu ce long article. Si il vous a plu n’hésitez pas à le partager sur les réseaux sociaux

Follow me on Social media
Share
Passionné depuis 2014 par les technologies liées à la blockchain, j'ai créé ce blog pour partager avec les plus grand nombre les dernières innovations, les start-ups et les Crypto-monnaies qui selon nous constituent une avancée significative pour cette industrie en pleine expansion.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here